Concerts et Covid : 10, 30 personnes, qu'est-il autorisé ?

Face à la reprise de l'épidémie de coronavirus en France, le ministre de la santé, Olivier Véran a annoncé le 23 septembre une baisse de la jauge des rassemblements dans certaines zones en alerte. Le 5 octobre, Paris est passé en "alerte maximale" ainsi que trois départements de petite couronne. Selon le département, les règles changent avec des limites fixées à 10 personnes ou 30 personnes, selon le lieu de rassemblement (public ou privé).

Quelles sont les règles en vigueur ? Dans tous les cas, depuis le 11 juillet, le décret signé par le Premier ministre Jean Castex prévoit que tout "rassemblement, réunion ou activité" doit être soumis au respect des "mesures d'hygiène" : distanciation physique ou port du masque lorsque celle-ci ne peut être garantie.

Rassemblement limité à 10, 30 personnes : où sont-ils possibles, interdits à date ?

Face à l'intensification de l'épidémie en France, de nouvelles zones passent en "alerte" et "alerte maximale" à partir du 6 octobre.

Dans les 74 départements "en alerte"* : Les rassemblements festifs de plus de 30 personnes sont interdits dans tous les établissements recevant du public (notamment les salles des fêtes ou polyvalentes et les chapiteaux, tentes et structures).

 

 

Rassemblement pour un concert/festival

Dans les 74 départements placés en zones d'alerte, il est possible d'assister à de "grands" évènements, en respectant les consignes sanitaires. Toutefois, si vous vous trouvez dans une zone en alerte renforcée, les grands rassemblements sont limités à 1000 personnes (nombre de visiteurs). Dans les zones en alerte maximale comme à Paris, les établissements recevant du public tels que les musées, théâtres, cinémas, salles de concert, sont ouverts et peuvent accueillir jusqu'à 1000 clients maximum en même temps, dans le respect des gestes barrières.

 

 

Écrire commentaire

Commentaires: 0